Ingrid Pohu
Posts récents
Please reload

Par tags

Journal de confinement de Marilou

"Coucou Ingrid, je voulais savoir comment tu allais, comment se passait ton confinement, bisous Marilou." Joie pure et simple de recevoir ce SMS en ce 18ème jour de confinement.

Un rayon de soleil, comme son auteure.

 

J'ai rencontré Marilou en octobre 2018, lors d'un reportage Mômes Trotteurs, à Argelès-sur-Mer. Au micro, cette demoiselle au tempérament vif-argent me guide à travers l’exposition Les Enfants de la Mer, à laquelle elle participe. Lors de sorties et classes vertes, Marilou prend des photos d’espèces animales sous-marines menacées de disparition et les dévoile ici. "Les grandes nacres meurent parce qu’il y a des bateaux qui jettent leur ancre n’importe où, déplore-t-elle. Nous, on essaie au maximum de sensibiliser les gens parce que sinon il n’y aura plus aucune espèce dans la mer. Ce sont des êtres vivants comme nous. Et du coup, c’est comme s’il y avait plein de gens qui nous tuaient pour nous manger."

 

Très vite, je suis subjuguée par la facilité avec laquelle cette petite fille exprime son engagement. Sans malice, ni fard.

Une âme de cœur, sensible, entière. 

 

L'Argelésienne me fait ensuite visiter sa ville. Le nom des rues est aussi écrit en catalan. "Portal de la mar, ça veut dire la porte de la mer. Ici, y a pas énormément de gens qui parlent en catalan en public. Moi j’aimerais bien entendre plus de catalan dans les rues !" souffle-t-elle. Avant de m'expliquer que côté architecture, "les façades ocres n’ont pas été rénovées tant que ça. Moi je trouve qu’il faudrait un peu plus de couleurs : du rouge, du bleu pour que ça ressorte bien quand il fait gris."  

 

Un peu plus tard, dans le massif des Albères, Marilou m'explique qu'il existe un rituel qui porte bonheur: "On empile des cailloux, le but c’est d’en mettre le plus possible sans que ça tombe. A ton tour, tu peux en poser un et tu fais un vœu", me propose-t-elle.

Le rêve de Marilou ? "Que la planète aille mieux et qu’on protège toutes les espèces."

 

Après cette rencontre, Marilou me fait promettre de revenir faire un reportage chez elle dans les Pyrénées Orientales. Ce que je fais neuf mois plus tard. Pour une série d'été Mômes Trotteurs sur Franceinfo, Marilou me fait découvrir Banyuls-sur-Mer et Collioure en compagnie de ses amis, Jules, Manon et Maÿline. Dix et huit ans au compteur. Que d'émotions de la retrouver menant sa visite tambour battant. Et si fière de parler de son pays.

 

Voici le premier texte du journal de bord de confinement de Marilou.

 

 

 

#restezchezvous !

 

Jour 18 du confinement

 

"Voyez, j’en viens à compter les jours tellement c’est long…

 

J’aimerais tellement pouvoir serrer mes proches dans les bras, pouvoir faire la bise à mes amis. Mais je me plains, mais on est tous dans le même bateau alors autant se serrer les coudes. Il y a un ami de mon père qui a connu trois confinements, alors pour lui c’est rien.

 

Ma mère est enseignante, elle s’est portée volontaire pour garder les enfants des soignants. Sans masque, sans protection… alors il n’y a pas que les soignants à féliciter mais aussi les caissiers, les enseignants etc…"

 

Marilou

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vous faites un vœu et ça porte bonheur." Alice, Jules et Marilou ont fait un vœu : Pour que la planète aille mieux et qu’on protège toutes les espèces    

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Crédit photo Radio France Christophe Abramowitz

par Ingrid Pohu

  • Instagram Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon

© 2017 mômestrotteurs